Contenu principal

Certaines personnes disent qu’il est possible de faire circuler plus de 80 trains par jour ?

Certaines personnes disent qu’il est possible de faire circuler plus de 80 trains par jour ?

La mise en place d’un cantonnement automatique entre Serqueux et Gisors, en remplacement du cantonnement téléphonique existant, permet d’augmenter la capacité de la ligne. En effet, le cantonnement téléphonique, du fait qu’il est manuel et dépendant de la présence d’agents circulation aux gares encadrantes de Serqueux et Gisors, n’autorise à faire circuler qu’un seul train à la fois par sens entre Serqueux et Gisors, c’est-à-dire dans un seul canton de 50 km. Avec le cantonnement automatique (BAPR), les 50 km auront 4 cantons d’environ 12 km, ce qui permettrait de faire circuler 4 trains par heure et par sens entre Serqueux et Gisors, soit théoriquement plus de 96 trains. Cependant la capacité d’une ligne est déterminée non pas par petites sections, mais en fonction de la desserte voulue, entre une origine et une destination. La plupart des trains de fret du port du Havre ont pour vocation d’aller et de revenir de Valenton en région parisienne. Sur une distance de plus de 220 km, comme expliqué ci-dessus, le parcours rencontrera de multiples contraintes limitant fortement la capacité globale sur 24 h. Les sillons fret sont tracés de bout en bout en tenant compte des sillons voyageurs (prioritaires), des plages travaux, des nœuds et contraintes ferroviaires (cisaillements), les marges de tracé,…ce qui diminue très fortement le nombre de sillons commercialisables. C’est pour cela qu’un nombre à terme de 25 circulations fret sera possible au maximum.